27 août 2009

La nuit du temps


C'est le théâtre des étrangetés
Pierrot et Arlequin sont sans couleur
De la sueur, de la peine, du danger
C'est la comédie des réalités

2 commentaires:

  1. Comme c'est bien dit ! Je trouve cette photo géante !!!! Bravo Catherine !!!!

    RépondreSupprimer